Family Taking Picture at Graduation with Cell Phone

Sept moyens de vieillir en santé grâce à l’apprentissage continu

En septembre, l’apprentissage est souvent au cœur des priorités. Les grands-oncles, les tantes et les grands-parents voient les enfants de leur famille immédiate ou élargie retourner à l’école, tandis que les jeunes adultes reprennent leurs études collégiales ou universitaires.

C’est également le moment idéal pour les aînés de stimuler leur cerveau en saisissant de nouvelles occasions formelles ou informelles de formation et d’apprentissage. Dans l’optique d’améliorer leurs rapports intergénérationnels, ils pourraient également enseigner et apprendre en même temps en faisant du bénévolat dans des écoles ou dans le cadre de programmes qui s’adressent aux jeunes.

Les bienfaits de l’apprentissage continu pour la santé

Personne n’est jamais trop vieux pour apprendre, et la recherche démontre que l’apprentissage continu offre un large éventail d’avantages durables pour la santé des aînés :

1. Renforcer la réserve cognitive. Exercer le cerveau par l’apprentissage* améliore la plasticité cérébrale et la capacité à affronter les défis, selon l’Université Dalhousie. L’apprentissage continu peut contribuer à augmenter cette réserve, qui permet à certaines personnes de garder un esprit vif et d’être plus résistantes aux changements cérébraux liés à l’âge* que les autres, indique la revue The Lancet Neurology.

2. Diminuer le risque de troubles cognitifs. Selon une étude du Massachusetts General Hospital, la pratique d’activités cognitives intéressantes et agréables à un âge avancé* protège la santé du cerveau et diminue le risque de troubles cognitifs.

3. Se faire de nouveaux amis. Apprendre avec les autres dans le cadre de cours, de parties de bridge ou de clubs de lecture est stimulant sur le plan social et mental. Les personnes socialement actives* ont 50 % plus de chances de vivre plus longtemps que celles qui sont isolées, indique PLOS Medicine.

4. Lire un livre pour se détendre. Seulement six minutes de lecture peuvent suffire pour ralentir le rythme cardiaque, apaiser la tension musculaire et réduire le stress de plus de deux tiers*, selon une étude de l’Université du Sussex.

5. Améliorer l’humeur. Des femmes et des hommes plus âgés ont indiqué qu’ils se sentaient de meilleure humeur et moins déprimés et colériques* après avoir suivi un cours, selon une étude de l’Université de Santa Clara.

6. Faire du bénévolat en classe. Partagez vos connaissances et apprenez de nouvelles choses en enseignant à des enfants dans des écoles quelques heures par semaine. Pour ce faire, vous pouvez participer à des initiatives locales, comme le School Grandparent Program dans le district régional du Grand Vancouver*. Le bénévolat est associé à une diminution de l’état dépressif, à une meilleure santé globale, et à une vie plus longue*, selon une étude de l’Université de Toronto.

7. Vivre plus longtemps et en meilleure santé. Un niveau d’éducation plus élevé est associé à une plus grande longévité et à des comportements plus sains*, selon une étude de l’école de médecine de Harvard.

Les résidences pour retraités Chartwell offrent un éventail de programmes et d’activités récréatives, tels que des clubs de lecture, des soirées cinéma, des tournois de bridge et des sorties communautaires, qui aident les aînés à demeurer actifs sur le plan social et mental.

*En anglais seulement