Smiling Senior Woman Painting

Étude de cas menée par Docteure Amy : S’autoriser à vivre confortablement à la retraite

J’ai récemment été frappée par l’histoire de Shirley, qui vit dans l’une des résidences Chartwell à Whitby, en Ontario. Shirley envisageait la vie en résidence pour retraités, car elle pensait que celle-ci lui procurerait des avantages, qu’elle pourrait socialiser avec plus de gens, être moins inquiète, et avoir moins de responsabilités en plus d’une tranquillité d’esprit. Le problème était qu’à 82 ans, Shirley pensait qu’elle ne devrait pas dépenser son argent dans une résidence pour retraités et qu’elle devait plutôt continuer à épargner pour son avenir. C’est en fait le fils de Shirley qui l’a finalement aidée à réaliser que son avenir, elle le vivait maintenant. Il lui a dit : « Maman, c’est ton argent! Tu as passé ta vie à épargner pour ta retraite. Il est maintenant temps de le dépenser pour que tu puisses profiter de la vie sans te faire de souci. » Depuis son emménagement dans la résidence pour retraités en 2014, Shirley se sent plus heureuse qu’elle ne s’y attendait. Elle participe à de nombreuses activités et aime le fait qu’elle n’ait plus à entretenir une maison.

Shirley est un exemple classique qu’illustrent de nombreux aînés que je connais. Souvent, ils ont planifié et épargné pour cette étape de leur vie, mais comme ils ont passé toute leur vie à le faire, ils ont du mal à changer et à commencer de dépenser leur argent. Bien sûr, il est important de chercher à obtenir des conseils financiers auprès de professionnels afin de s’assurer que vos ressources sont suffisantes, mais on doit également trouver un moyen de s’autoriser à utiliser son argent pour se rendre la vie plus facile et plus plaisante. Après tout, n’est-ce pas ce que vous visiez lorsque vous économisiez de l’argent? Ne vouliez-vous pas rendre votre retraite plus agréable et en profiter pleinement?

Il peut être plus compliqué de dépenser son argent pour soi-même si l’on n’est pas soutenu par ses enfants, comme le font ceux de Shirley. Ses enfants voulaient qu’elle dépense son argent pour elle-même, alors que certains enfants adultes peuvent connaitre des difficultés financières et compter sur un gros héritage, et ainsi  peuvent remettre en question la nécessité d’un déménagement en résidence pour retraités. Cette situation entraine souvent des conflits familiaux, ou pousse un aîné à se priver de ce qu’il y a de mieux pour lui, afin d’aider ses enfants. Il s’agit là de situations complexes. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures pour vous assurer de prendre la bonne décision.

D’abord, demandez-vous ce qui est le mieux pour vous à cette étape de votre vie. Souvent, les gens ont passé tellement de temps à accorder la priorité à d’autres personnes qu’ils ne pensent même pas à ce dont ils pourraient avoir besoin. Cette question devient d’autant plus importante à mesure que l’on vieillit et qu’un changement de mode de vie pourrait répondre à des besoins changeants.

Lorsque vous réfléchissez à ce qui vous convient le mieux, envisagez de demander de l’aide à des personnes qui ne sont pas impliquées émotionnellement dans la situation, comme un conseiller financier professionnel, un ami proche, un frère ou une sœur, voire un avocat. Parfois, nous sommes trop proche d’une situation pour déterminer ce qui est le mieux, et quelqu’un ayant un peu de recul peut nous aider à discerner plus clairement la voie à emprunter.

De nombreuses personnes qui ont finalement décidé de déménager en résidence pour retraités me confient qu’elles auraient souhaité l’avoir fait plus tôt. Elles repoussent souvent le déménagement, car elles ont du mal à s’autoriser à dépenser leur argent et à mener une vie plus épanouissante, heureuse et sécuritaire. Si vous avez besoin d’aide à cette fin, j’espère que vous chercherez à obtenir les conseils et l’avis de personnes de confiance, qui pourront vous aider à déterminer où vous devriez vivre, afin que vous vous épanouissiez totalement dans votre vie. Comme Shirley, dont les enfants l’ont aidée à réaliser que c’était le moment de vivre son avenir, c’est peut-être le vôtre, maintenant!

Dr AmyÀ propos de Docteure Amy D’Aprix

Docteure Amy est conseillère principale certifiée, vice-présidente de la Fédération internationale du vieillissement et cofondatrice de Essential Conversations Project. Travailleuse sociale auprès des aînés, elle œuvre auprès d’eux et de leurs familles depuis plus de 30 ans.